Bruwier Potatoes Bruwier Potatoes Bruwier Potatoes

Actualités » voir tous » fermer toutes les

30-09-2017

Info du marché plus d'info moins d'infos

Ci-dessous, vous trouvez les résultats finals des prélèvements de nos contrats ‘Bintje’ et ‘Fontane’ – récolte 2017, ensemble avec ceux des 5 dernières années :

 

Bintje 35/+

2012 – semaine 37 : 40,3 tonnes/ha nettes avec 44 % en ‘50 MM/+’

2013 – semaine 37 : 48,3 tonnes/ha nettes avec 74 % en ‘50 MM/+’

2014 – semaine 37 : 56,4 tonnes/ha nettes avec 67 % en ‘50 MM/+’

2015 – semaine 39 : 49,4 tonnes/ha nettes avec 61 % en ‘50 MM/+’

2016 – semaine 37 : 41,5 tonnes/ha nettes avec 55 % en ‘50 MM/+’

2017 – semaine 39 : 48,8 tonnes/ha nettes avec 68 % en ‘50 MM/+’

(Matière sèche : 19,6 %)

 

Fontane 35/+

2012 – semaine 37 : 45,4 tonnes/ha nettes avec 63 % en ‘50 MM/+’

2013 – semaine 37 : 52,7 tonnes/ha nettes avec 77 % en ‘50 MM/+’

2014 – semaine 37 : 61,0 tonnes/ha nettes avec 86 % en ‘50 MM/+’

2015 – semaine 39 : 51,8 tonnes/ha nettes avec 80 % en ‘50 MM/+’

2016 – semaine 37 : 48,4 tonnes/ha nettes avec 69 % en ‘50 MM/+’

 2017 – semaine 39 : 62,0 tonnes/ha nettes avec 91 % en ‘50 MM/+’

(Matière sèche : 20,3 %)

 * Poids net = Poids brut – 15 %

 

Remarques

* Flotteuses dans quasi toutes les parcelles ‘Bintje’. Matière sèche de ‘Bintje’ régulièrement insuffisante.

* Qualité de ‘Fontane’ quasi parfaite.

* Pas seulement augmentation des rendements, mais aussi de la surface dans l’UE-5 (+ 5 %) à : 2017 nous donne beauuuuuuuuuuucoup de patates !

28-08-2017

Info du Marché plus d'info moins d'infos

Comme chaque année pendant la semaine 34, nous avons fait des prélèvements de nos contrats ‘Bintje’ et ‘Fontane’. Ci-dessous, vous trouvez nos résultats, ensemble avec ceux des 5 dernières années :

Bintje 35/+

2012 : 38,1 tonnes/ha nettes avec 39 % en ‘50 MM/+’

2013 : 44,1 tonnes/ha nettes avec 69 % en ‘50 MM/+’

2014 : 52,5 tonnes/ha nettes avec 68 % en ‘50 MM/+’

2015 : 42,0 tonnes/ha nettes avec 53 % en ‘50 MM/+’

2016 : 40,5 tonnes/ha nettes avec 55 % en ‘50 MM/+’

2017 : 41,9 tonnes/ha nettes avec 59 % en ‘50 MM/+’

(Matière sèche : 19,2 %)

Fontane 35/+

2012 : 40,6 tonnes/ha nettes avec 57 % en ‘50 MM/+’

2013 : 44,1 tonnes/ha nettes avec 76 % en ‘50 MM/+’

2014 : 59,2 tonnes/ha nettes avec 84 % en ‘50 MM/+’

2015 : 40,5 tonnes/ha nettes avec 75 % en ‘50 MM/+’

2016 : 42,3 tonnes/ha nettes avec 61 % en ‘50 MM/+’

 2017 : 51,1 tonnes/ha nettes avec 86 % en ‘50 MM/+’

(Matière sèche : 20,5 %)

 * Poids net = Poids brut – 15 %

 Remarques

* Repousse dans quasi toutes les parcelles ‘Bintje’. Repousse quasi absente en ‘Fontane’.

* Encore beaucoup de potentiel de croissance dans 90 % des parcelles.

* Nos prochains prélèvements auront lieu fin de la semaine 37. Les résultats seront publiés le 18 sept

19-09-2016

Info du Marché plus d'info moins d'infos

Comme chaque année pendant la semaine 37, nous avons fait des prélèvements de nos contrats ‘Bintje’ et ‘Fontane’. Ci-dessous, vous trouvez nos résultats, ensemble avec ceux des 5 dernières années :

Bintje 35/+

2011               :           54,9 tonnes/ha nettes        avec   81 % en ‘50 MM/+’

2012               :           40,3 tonnes/ha nettes        avec   44 % en ‘50 MM/+’

2013               :           48,3 tonnes/ha nettes        avec   74 % en ‘50 MM/+’

2014               :           56,4 tonnes/ha nettes        avec   67 % en ‘50 MM/+’

2015 – Sem 37:       51,2 tonnes/ha nettes        avec   66 % en ‘50 MM/+’

2015 – Sem 39:       49,4 tonnes/ha nettes        avec   61 % en ‘50 MM/+’

2016               :           41,5 tonnes/ha nettes       avec   55 % en ‘50 MM/+’

                                                (Matière sèche : 21,5 %)

Fontane 35/+

2011               :           60,0 tonnes/ha nettes        avec   93 % en ‘50 MM/+’

2012               :           45,4 tonnes/ha nettes        avec   63 % en ‘50 MM/+’

2013               :           52,7 tonnes/ha nettes        avec   77 % en ‘50 MM/+’

2014               :           61,0 tonnes/ha nettes        avec   86 % en ‘50 MM/+’

2015 – Sem 37:       47,9 tonnes/ha nettes        avec   81 % en ‘50 MM/+’

2015 – Sem 39:       51,8 tonnes/ha nettes        avec   80 % en ‘50 MM/+’

2016               :           48,4 tonnes/ha nettes       avec   69 % en ‘50 MM/+’

                                                (Matière sèche : 24,3 %)

* Poids net = Poids brut – 15 %

Remarques

* Pourcentage déchets (crevasses et difformes) en Fontane beaucoup plus élevé qu’en années normales ; situation en Bintje plutôt normale.

* Comme il n’y a plus de potentiel de croissance, ceci sont nos résultats finaux pour la récolte 2016.

29-08-2016

Info du Marché plus d'info moins d'infos

Info du marché – 29 août 2016 :

Comme chaque année pendant la semaine 34, nous avons fait des prélèvements de nos contrats ‘Bintje’ et ‘Fontane’. Ci-dessous, vous trouvez nos résultats, ensemble avec ceux des 5 dernières années :

Bintje 35/+

2011   :           51,0 tonnes/ha nettes        avec   79 % en ‘50 MM/+’

2012   :           38,1 tonnes/ha nettes        avec   39 % en ‘50 MM/+’

2013   :           44,1 tonnes/ha nettes        avec   69 % en ‘50 MM/+’

2014   :           52,5 tonnes/ha nettes        avec   68 % en ‘50 MM/+’

2015   :           42,0 tonnes/ha nettes        avec   53 % en ‘50 MM/+’

2016   :           40,5 tonnes/ha nettes       avec   55 % en ‘50 MM/+’

                        (Matière sèche : 21,3 %)

 Fontane 35/+

2011   :           58,2 tonnes/ha nettes        avec   91 % en ‘50 MM/+’

2012   :           40,6 tonnes/ha nettes        avec   57 % en ‘50 MM/+’

2013   :           44,1 tonnes/ha nettes        avec   76 % en ‘50 MM/+’

2014   :           59,2 tonnes/ha nettes        avec   84 % en ‘50 MM/+’

2015   :           40,5 tonnes/ha nettes        avec   75 % en ‘50 MM/+’

2016   :           42,3 tonnes/ha nettes       avec   61 % en ‘50 MM/+’

                        (Matière sèche : 23,2 %)

 

* Poids net = Poids brut – 15 %

Remarques

* Pourcentage déchets (crevasses et difformes) plus élevé qu’en années normales + clairement plus élevé en Fontane qu’en Bintje.

* Sénescence plus avancée en Bintje qu’en Fontane. Par manque de pluie ces derniers jours potentiel limité de croissance importante en septembre.

 

Nos prochains prélèvements auront lieu pendant la semaine 37. Les résultats seront publiés le 19/09.

28-09-2015

Info du marché plus d'info moins d'infos

Ci-dessous, vous trouvez les résultats définitifs des prélèvements de nos contrats ‘Bintje’ et ‘Fontane’, pris pendant la semaine 39 :

Bintje 35/+

2010 : 49,3 tonnes/ha nettes avec 56 % en ‘50 MM/+’ (chiffres sem. 37!)

2011 : 54,9 tonnes/ha nettes avec 81 % en ‘50 MM/+’ (chiffres sem. 37!)

2012 : 40,3 tonnes/ha nettes avec 44 % en ‘50 MM/+’ (chiffres sem. 37!)

2013 : 48,3 tonnes/ha nettes avec 74 % en ‘50 MM/+’ (chiffres sem. 37!)

2014 : 56,4 tonnes/ha nettes avec 67 % en ‘50 MM/+’ (chiffres sem. 37!)

2015 : 49,4 tonnes/ha nettes avec 61 % en ‘50 MM/+’

Fontane 35/+

2010 : 51,7 tonnes/ha nettes avec 82 % en ‘50 MM/+’ (chiffres sem. 37!)

2011 : 60,0 tonnes/ha nettes avec 91 % en ‘50 MM/+’ (chiffres sem. 37!)

2012 : 45,4 tonnes/ha nettes avec 57 % en ‘50 MM/+’ (chiffres sem. 37!)

2013 : 52,7 tonnes/ha nettes avec 76 % en ‘50 MM/+’ (chiffres sem. 37!)

2014 : 61,0 tonnes/ha nettes avec 84 % en ‘50 MM/+’ (chiffres sem. 37!)

2015 : 54,1 tonnes/ha nettes avec 83 % en ‘50 MM/+’

 * Poids net = Poids brut – 15 %

14-09-2015

Info du Marché plus d'info moins d'infos

Après 3 semaines, nous avons à nouveau fait des prélèvements de nos contrats ‘Bintje’ et ‘Fontane’ pendant la semaine 37. Ci-dessous, vous trouvez nos résultats, ensemble avec ceux des 5 dernières années :

Bintje 35/+

2010 : 49,3 tonnes/ha nettes avec 56 % en ‘50 MM/+’

2011 : 54,9 tonnes/ha nettes avec 81 % en ‘50 MM/+’

2012 : 40,3 tonnes/ha nettes avec 44 % en ‘50 MM/+’

2013 : 48,3 tonnes/ha nettes avec 74 % en ‘50 MM/+’

2014 : 56,4 tonnes/ha nettes avec 67 % en ‘50 MM/+’

2015 : 51,2 tonnes/ha nettes avec 66 % en ‘50 MM/+’

(+ 9,2 tonnes dans les derniers 20 jours)

 

Fontane 35/+

2010 : 51,7 tonnes/ha nettes avec 82 % en ‘50 MM/+’

2011 : 60,0 tonnes/ha nettes avec 91 % en ‘50 MM/+’

2012 : 45,4 tonnes/ha nettes avec 57 % en ‘50 MM/+’

2013 : 52,7 tonnes/ha nettes avec 76 % en ‘50 MM/+’

2014 : 61,0 tonnes/ha nettes avec 84 % en ‘50 MM/+’

2015 : 49,8 tonnes/ha nettes avec 75 % en ‘50 MM/+’

(+ 9,3 tonnes dans les derniers 20 jours)

* Poids net = Poids brut – 15 %

 

Nos Bintje continuent à montrer un rendement plus élevé que nos Fontane. Les raisons principales restent les mêmes :

* Nos plantes Bintje ont clairement plus de tubercules que les plantes Fontane.

* A cause des conditions météorologiques défavorables du printemps et de l’été, la qualité et la structure du champ + les précipitations sont selon toute probabilité des facteurs plus déterminants que la variété elle-même.

 Dans 2 semaines, nous publierons ici des nouveaux résultats qui seront définitifs.

26-08-2015

Info du Marché plus d'info moins d'infos

Comme chaque année pendant la semaine 34, nous avons fait des prélèvements de nos contrats ‘Bintje’ et ‘Fontane’. Ci-dessous, vous trouvez nos résultats, ensemble avec ceux des 5 dernières années :

Bintje 35/+

2010   :           39,6 tonnes/ha nettes        avec   49 % en ‘50 MM/+’

2011   :           51,0 tonnes/ha nettes        avec   79 % en ‘50 MM/+’

2012   :           38,1 tonnes/ha nettes        avec   39 % en ‘50 MM/+’

2013   :           44,1 tonnes/ha nettes        avec   69 % en ‘50 MM/+’

2014   :           52,5 tonnes/ha nettes        avec   68 % en ‘50 MM/+’

2015   :           42,0 tonnes/ha nettes       avec   53 % en ‘50 MM/+’

                        (+ 12,3 tonnes dans les derniers 19 jours)

Fontane 35/+

2010   :           44,8 tonnes/ha nettes        avec   82 % en ‘50 MM/+’

2011   :           58,2 tonnes/ha nettes        avec   91 % en ‘50 MM/+’

2012   :           40,6 tonnes/ha nettes        avec   57 % en ‘50 MM/+’

2013   :           44,1 tonnes/ha nettes        avec   76 % en ‘50 MM/+’

2014   :           59,2 tonnes/ha nettes        avec   84 % en ‘50 MM/+’

2015   :           40,5 tonnes/ha nettes       avec   75 % en ‘50 MM/+’

                        (+ 9,3 tonnes dans les derniers 19 jours)

* Poids net = Poids brut – 15 %

 

C’est un peu paradoxal mais en ce moment, nos Bintje donnent un rendement plus élevé que nos Fontane, ceci pour plusieurs raisons :

 * Nos plantes Bintje ont clairement plus de tubercules que les plantes Fontane.

* Certaines parcelles de Bintje ont un rendement qui dépasse les 55 tonnes ce qui fait monter la moyenne.

* Certaines parcelles de Fontane ont un rendement autour ou même au-dessous des 30 tonnes, diminuant la moyenne.

* A cause des conditions météorologiques défavorables du printemps et de l’été, la qualité et la structure du champ + les précipitations sont selon toute probabilité des facteurs plus déterminants que la variété elle-même.

26-09-2014

Info du marché plus d'info moins d'infos

Ci-dessous, vous trouvez les nouveaux résultats définitifs des prélèvements de nos contrats ‘Bintje’ et ‘Fontane’, ensemble avec ceux des 4 dernières années :

Bintje 35/+

2010   :           49,3 tonnes/ha nettes        avec   56 % en ‘50 MM/+’

2011   :           54,9 tonnes/ha nettes        avec   81 % en ‘50 MM/+’

2012   :           40,3 tonnes/ha nettes        avec   44 % en ‘50 MM/+’

2013   :           48,3 tonnes/ha nettes        avec   74 % en ‘50 MM/+’

2014   :           56,4 tonnes/ha nettes       avec   67 % en ‘50 MM/+’

Fontane 35/+

2010   :           51,7 tonnes/ha nettes        avec   85 % en ‘50 MM/+’

2011   :           60,0 tonnes/ha nettes        avec   93 % en ‘50 MM/+’

2012   :           45,4 tonnes/ha nettes        avec   63 % en ‘50 MM/+’

2013   :           52,7 tonnes/ha nettes        avec   77 % en ‘50 MM/+’

2014   :           61,0 tonnes/ha nettes       avec   86 % en ‘50 MM/+’

* Poids net = Poids brut – 15 %

La conclusion reste la même que celle du mois d’août : il y a clairement plus de tonnage sous terre que les dernières années. Selon toute probabilité même de trop vu que la superficie de l’UE-5 a également monté de 3 % !

Depuis notre dernier info du marché, la récolte record européenne a poussé les prix encore plus bas. Aujourd’hui, la cotation officielle ‘Belgapom’ ne s’élève qu’à 15 €/tonne. Piètre consolation : plus bas n’est presque plus possible.

29-08-2014

Info du marché plus d'info moins d'infos

Comme chaque année pendant la semaine 35, nous avons fait des prélèvements de nos contrats ‘Bintje’ et ‘Fontane’. Voici les résultats, ensemble avec ceux des 4 dernières années :

Bintje 35/+        

2010   :           39,6 tonnes/ha nettes

2011   :           51,0 tonnes/ha nettes

2012   :           38,1 tonnes/ha nettes

2013   :           44,1 tonnes/ha nettes

2014   :           52,5 tonnes/ha nettes

Fontane 35/+

2010   :           44,8 tonnes/ha nettes

2011   :           58,2 tonnes/ha nettes

2012   :           40,6 tonnes/ha nettes

2013   :           44,1 tonnes/ha nettes

2014   :           59,2 tonnes/ha nettes

Il y a clairement plus de tonnage sous terre que les dernières années. Tenant compte de l’augmentation considérable de la superficie en Europe occidentale (Belgique et France : + 6 % !!), nous allons tout droit vers une récolte européenne très grande, voire trop grande. En Allemagne, on s’attend à la plus grande production de pommes de terre depuis 2004. En France, on parle même de la plus grande récolte à ce jour.

Des récoltes records donnent des prix extrêmement bas. Aujourd’hui, la cotation officielle ‘Belgapom’ ne s’élève qu’à un misérable 25 €/tonne. Et rêves d’améliorations, il n’y en a pas.

11-07-2014

Info du marché plus d'info moins d'infos

Jusqu’à présent, les circonstances pour la culture de pommes de terre en Europe occidentale ont été parfaites. Un printemps hâtif, des températures au-dessus de la moyenne et des pluies régulières font que la nouvelle récolte est prête plus tôt que normal : positif pour les tonnages mais néfaste pour le marché de la pomme de terre, qui encore aujourd’hui essaie de se défaire d’ancienne récolte et de primeurs méditerranéennes. La première cotation officielle ‘Belgapom’ de cette saison ne s’élève qu’à 5,00 €/100 kg, historiquement bas pour le début d’une nouvelle campagne de pommes de terre.

Dans l’UE-5, comparé à 2013, l’augmentation de la superficie est estimée à 3 %. Les chiffres par pays sont comme suite :

Belgique                   :           + 6,5 %

France                      :           + 3,5 %

Pays-Bas                   :           + 3,5 %

Allemagne                 :           + 3 %

Royaume-Uni            :           - 2 %

Sans accident, cette expansion et le temps constamment avantageux donneront une récolte 2014 (trop ?) volumineuse. Les espoirs pour avoir un prix raisonnable dans cette campagne restent alors bien ténus.

08-10-2013

Info du Marché plus d'info moins d'infos

Comme nous prévoyions dans notre dernière mise à jour, nos derniers prélèvements ‘Bintje’ en Belgique du 19 & 20 septembre approchent les 50 tonnes par hectare (poids net, tare de 15 %) et les rendements à cette date continuent à être mieux que dans les 2 dernières années avec faibles productions :

                             Récolte 2013             Récolte 2012            Récolte 2010

‘Bintje 35/+’           49,8 tonnes              40,8 tonnes              49,7 tonnes

‘Fontane 35/+’        54,2 tonnes              45,9 tonnes              52,1 tonnes

Le calibre (50 MM/+) atteignait à cette date 75 % en Bintje et 78 % en Fontane. Les plantes étaient toujours un peu vertes et auront entre-temps encore gagné un peu de poids. En plus, la récolte a un taux de déchets très limité et une matière sèche bien élevée. A l’industrie, les pommes de terre de cette campagne offriront un rendement parfait en transformation.

Outre la Belgique, aussi l’Irlande, la Grande-Bretagne et la France auront une production plus élevée que la saison passée. Aux Pays-Bas, la récolte supposée  plus petite depuis longtemps est devenue une qui est 5 % plus grande. L’Espagne maintient un statu quo.

En Europe centrale, du nord au sud, il y a une série de pays où la production finale sera moins grande que l’année passée : Suède – Finlande – Lituanie – Pologne – Tchéquie – Hongrie – Italie – Roumanie – Bulgarie. Ce recul est surtout dû à la réduction de la superficie. Cependant, il faut être un peu prudent avec les chiffres de certains de ces pays. En plus, la baisse assez importante de la production polonaise se situe surtout dans la partie destinée pour le bétail ; la partie pour la consommation humaine reste relativement stable. Les “victimes” les plus importantes sont l’Allemagne (- 13 %, surtout en variétés pour le marché frais) et la Suisse (- 30 %).

Tout comme l’année passée, les producteurs s’attendent à nouveau à des prix élevés plus tard dans la saison et mettront très peu de marchandise sur le marché en octobre et novembre. La cotation officielle ‘Belgapom’ s’élève déjà depuis quelques semaines à 12,50 €/100 kg, mais peut très bien monter dans les prochaines semaines à cause de l’offre plus limitée. Nous ne croyons cependant pas aux prix prévus de 20 €/100 kg et plus cette année, plutôt à des fluctuations entre 10 et 15 €/100 kg.

 

29-08-2013

Info du Marché plus d'info moins d'infos

Depuis notre dernière mise à jour d’il y a un mois, des nouveaux chiffres encore plus corrects de superficie ont été publiés. Dans l’UE-5, l’augmentation de la superficie est maintenant estimée à 2 %. Pour les 28 pays de l’UE, l’aréal total se contracte de 2,2 %. Les chiffres par pays sont comme suite :

Allemagne               :           - 0,2 %

Belgique                  :           + 10,6 %

Pays-Bas                 :           + 3,2 %

France                     :           + 4 %

Royaume-Uni           :           + 1 %

Pologne                   :           - 5 %

UE-28                     :           - 2,2 % 

Le printemps froid et humide a causé un retard des récoltes de 2 à 3 semaines. Les mois de juillet et août trop chauds et trop secs n’offrait à nouveau pas de bonnes circonstances pour une production optimale. Le retard du printemps n’a alors jamais su être rattrapé. L’Europe s’attend à une récolte totale qui sera autour ou même un peu au-dessous de la moyenne des 10 dernières années.

Dans l’Europe occidentale, la Belgique et le nord de la France ont obtenu le plus de pluie en juillet et août. Nos prélèvements en Belgique du 20 & 21 août ont montré que les rendements à cette date sont mieux que dans les 2 dernières années avec faibles productions :

                                Récolte 2013             Récolte 2012            Récolte 2010

‘Bintje 35/+’              44,1 tonnes              38,1 tonnes              39,6 tonnes

‘Fontane 35/+’          44,1 tonnes               40,6 tonnes              44,8 tonnes 

Aussi en calibre (50/+), nos résultats sont déjà bien satisfaisants : 69 % en Bintje et 76 % en Fontane. Il y a encore bien du potentiel dans les plantes et après les 20 mm de pluie du weekend du 25 août, les pommes de terre vont encore bien gagner du poids. Nos prochains prélèvements de la semaine 37 vont certainement tourner autour des 50 tonnes par hectare. Conclusion : le rendement et le calibre belge seront mieux que dans nos pays voisins.

Il est encore un peu tôt pour donner des prévisions fiables du prix pour cette saison, mais vu les chiffres du paragraphe précédent, nous ne croyons pas dans des prix de 20 €/100 kg pour cette campagne.

 

10-07-2013

Info du marché plus d'info moins d'infos

 Depuis notre dernier info du marché, des nouveaux chiffres plus corrects de superficie ont été publiés. Dans l’UE-5, l’augmentation de la superficie est toujours estimée à 4 %. Les chiffres par pays sont comme suite :

 Allemagne                :           + 1 %

 Belgique                   :           + 10 %

 Pays-Bas                  :           + 5,6 %

 France                     :           + 3 %

 Royaume-Uni           :           - 0,5 %

  

Le chiffre pour la France ne réfère toujours qu’à l’aréal de pommes de terre de conservation. En Pologne, la superficie a baissé de 5 %, mais cette baisse ne concerne que des pommes de terre destinées pour le bétail. La partie destinée pour la consommation humaine reste stable.

 Après la pluie abondante, nous avons maintenant en Europe occidentale deux semaines de temps sec et ensoleillé. Les tubercules pousseront alors à toute allure.

 Notre prochaine mise à jour est prévue autour du 15 août.

 

21-06-2013

Info du marché plus d'info moins d'infos

La saison actuelle 2012/2013 est quasiment terminée et c’est pourquoi depuis la semaine passée, il n’y a plus de cotation ‘Belgapom’. Désormais, on peut se concentrer sur la nouvelle campagne de pommes de terre.

Dans l’UE-5, l’augmentation de la superficie est estimée à 4 %. Les chiffres par pays sont comme suite :

Allemagne              :        + 1 %

Belgique                 :        + 10 %

Pays-Bas                :        + 3 %

France                    :       + 3 %

Royaume-Uni          :       + 2,5 %

L’accroissement en Allemagne est peut-être déjà réduit à néant par les dégâts des eaux à cause de la pluie abondante et les inondations. Le chiffre pour la France ne réfère qu’à l’aréal de pommes de terre de conservation.

L’expansion en Belgique est à attribuer pour une partie aux prix tres élevés de cette campagne qui s’achève et pour une autre partie aux conditions contractuelles nettement meilleures pour la saison prochaine. Si ce chiffre est correct, cela veut dire que le producteur belge a planté encore plus qu’en 2011, l’année record (et bon marché) !

Après deux semaines de temps sec et ensoleillé, l’Europe occidentale a eu bien assez de précipitation ces derniers jours. Aujourd’hui, les circonstances sur les champs de pommes de terre sont alors parfaites.

 

14-05-2013

Info du marché plus d'info moins d'infos

A cause de l’hiver beaucoup plus long que normal, les plantations des hâtives récolte 2013 avaient pris un retard d’environ 3 semaines en Europe occidentale. Ce retard signifiait une prolongation de la saison actuelle 2012/2013 de quelques semaines ce qui à son tour a eu un effet sur l’évolution des prix. Dans la première moitié du mois d’avril, la cotation ‘Belgapom’ montait de 20,00 €/100 kg à 25,00 €/100 kg. Dès lors, cette cotation n’a plus changé. Vu que les quantités de pommes de terre encore disponibles en Europe sont très petites, nous pensons que les prix se stabiliseront sur ce niveau dans le restant de cette saison.

Entre-temps, toutes les pommes de terre de la récolte 2013 ont été plantées. Les conditions de plantation étaient bonnes, la structure du sol est bonne et si dans les premières semaines, nous recevons encore un peu de précipitation, le début pour la récolte principale peut être considéré comme assez prometteur.

Les premières évaluations des superficies prévoient une augmentation en Belgique (5 %), France (2 %) et les Pays-Bas (1,5 %). En Allemagne, on s’attend à une légère réduction de l’aréal (- 1,5 %). Ces chiffres sont cependant très prématurées.

A suivre …

A cause de l’hiver beaucoup plus long que normal, les plantations des hâtives récolte 2013 avaient pris un retard d’environ 3 semaines en Europe occidentale. Ce retard signifiait une prolongation de la saison actuelle 2012/2013 de quelques semaines ce qui à son tour a eu un effet sur l’évolution des prix. Dans la première moitié du mois d’avril, la cotation ‘Belgapom’ montait de 20,00 €/100 kg à 25,00 €/100 kg. Dès lors, cette cotation n’a plus changé. Vu que les quantités de pommes de terre encore disponibles en Europe sont très petites, nous pensons que les prix se stabiliseront sur ce niveau dans le restant de cette saison.

Entre-temps, toutes les pommes de terre de la récolte 2013 ont été plantées. Les conditions de plantation étaient bonnes, la structure du sol est bonne et si dans les premières semaines, nous recevons encore un peu de précipitation, le début pour la récolte principale peut être considéré comme assez prometteur.

Les premières évaluations des superficies prévoient une augmentation en Belgique (5 %), France (2 %) et les Pays-Bas (1,5 %). En Allemagne, on s’attend à une légère réduction de l’aréal (- 1,5 %). Ces chiffres sont cependant très prématurées.

A suivre …

 

28-03-2013

Info du marché plus d'info moins d'infos

Depuis notre dernier info du marché, la demande de pommes de terre restait particulièrement pauvre et la cotation ‘Belgapom’ tombait lentement de 20,00 €/100 kg à 17,50 €/100 kg pendant ces 5 dernières semaines.

Quo vadis, marché de la pomme de terre ?

Comme une vraiment bonne demande pour la pomme de terre est absente du marché depuis déjà 5 mois maintenant et qu’il n’y a aucun signe d’amélioration, on oserait penser : le marché ne peut pas se tenir et baissera peu à peu …

Mais les quantités de pommes de terre encore disponibles en Europe sont historiquement basses, alors on oserait penser : les prix resteront stables au niveau actuel …

Cependant, l’hiver persiste et les plantations des hâtives récolte 2013 ont pris un retard assez considérable en Europe occidentale. Nous devrons travailler avec la (trop) petite récolte des vieilles un peu plus longtemps que prévu. Alors on oserait penser : les prix augmenteront très bientôt …

Quo vadis, marché de la pomme de terre ?

Honnêtement : nous n’avons aucune idée. Personne ne le sait.

 

08-02-2013

Info du marché plus d'info moins d'infos

Cette saison, la quantité de pommes de terre en Europe serait historiquement petite et beaucoup de pays en Europe du Sud et de l’Est auraient des grands besoins d’importations. Nous ne doutons pas à ces chiffres, mais en décembre et janvier, le négoce a remarqué très peu de ces pénuries prétendues. Depuis notre dernier info du marché, la demande de pommes de terre a été particulièrement pauvre. Due à la vague de froid de début janvier, les prix savaient encore se maintenir au même niveau, mais depuis lors, la cotation ‘Belgapom’ a baissé entre-temps à 20,00 €/100 kg.

Mais même à des prix plus bas, la demande ne semble pas se rétablir. Pour le marché de l’export, l’Europe occidentale est simplement trop cher. Seul à des prix en-dessous du marché, on trouve un acheteur. En plus, depuis décembre, le marché à terme pour avril 2013 tombait de 30 € à 22 €. Et aussi l’industrie commence à sentir les conséquences des prix élevés : la vente de frites hors de l’Europe stagne et les stocks de produits finis s’accumulent. Pour cette raison, le transformateur le plus important en Belgique ferme ses 2 usines la semaine prochaine ce qui est signe que peut-être, le marché de la pomme de terre est un peu trop gourmand.

Ca semble contradictoire mais cela se peut qu’une baisse du prix fera du bien au marché de la pomme de terre …

 

14-12-2012

Info du Marché plus d'info moins d'infos

A cause du temps défavorable permanent, pas toutes les parcelles de pommes de terre en Europe occidentale ont su être arrachées. Les producteurs touchés visent à arracher le restant en février et mars de l’année prochaine, mais nous avons tendance à croire que c’est plutôt prendre ses rêves pour des réalités. Si nous considérons les parcelles non-arrachées comme perdues, les baisses de production totale par pays de la UE-5 sont comme suite :

  • France                      :           - 17 %
  • Belgique                   :           - 22 %
  • Pays-Bas                  :           - 13 %
  • Allemagne                :           - 11 %
  • Grande-Bretagne      :           - 30 %

 

Tout en ligne avec ces chiffres, nous remarquons nous-même dans notre réseau de producteurs que les stocks dans les hangars sont beaucoup plus petits que les années précédentes. En plus, une partie considérable est contractée. La partie de pommes de terre libres et encore à vendre est alors historiquement bas pour un mois de décembre.

La cotation ‘Belgapom’ se situe autour des 23,50 €/100 kg déjà depuis quelques semaines. La demande sur le marché est un peu plus calme ce dernier temps et peut-être, certains joueurs sur le marché essaieront d’en profiter pour faire baisser le marché. Cependant, vu les chiffres des stocks mentionnées ci-dessus, un prix plus bas sera tout simplement ignoré par le producteur et ne doit pas être attendu au moins avant le printemps.

09-11-2012

Info du marché plus d'info moins d'infos

La campagne de pommes de terre 2012 a été difficile tout au long de la saison :

  • Un printemps froid et humide
  • Un mois de juillet trop pluvieux
  • Un mois d’août trop sec
  • Un automne beaucoup trop humide jusqu’à ce jour

 

Le temps défavorable permanent a influé la culture tout au long de la saison et à la fin, a ralenti ou perturbé l’arrachage. C’est pourquoi la récolte en Europe occidentale est au-dessous de la moyenne et n’est pas exempte de problèmes de qualité. Jusqu’à aujourd’hui, le temps humide a posé de plus en plus d’inquiétudes dans certains pays quant à l’arrachage de la récolte en bonnes conditions pour la conservation à long terme. Les terres les plus lourdes et saturées restent à arracher dans le sud-ouest des Pays-Bas ainsi qu’en Flandre jusqu’à la région de Calais. Du temps sec est prévu pour la semaine qui vient, mais il est généralement assumé qu’environ 5 % des terres sera perdu. Aussi en Grande-Bretagne, le secteur craint qu’une partie de la récolte devra être abandonnée.

Combiné avec une surface et une production totale réduite, il signifie que la UE-5 a une des plus petites récoltes depuis longtemps. La cotation ‘Belgapom’ est à 25 €/100 kg déjà 2 semaines de suite et fluctuera très probablement entre 20 € et 25 € jusqu’à la fin de cette saison. Un ou quelques sommets de 30 € ne sont pas à exclure, même si ce prix élevé fragilise la compétitivité de l’industrie européenne en faveur des Etats-Unis.

 

01-10-2012

Info du marché plus d'info moins d'infos

Les chiffres de la nouvelle campagne de pommes de terre sont plus ou moins fixées. Comparé à l’année passée, la UE-5 (Allemagne, Pays-Bas, Belgique, France, Royaume-Uni) connaît une baisse considérable de la production totale :

Superficie UE-5                  :           - 5,8 %

Production/hectare UE-5   :           - 9,2 %

Récolte totale UE-5            :           - 14,5 %

Ces chiffres peuvent être considérées comme définitives. La récolte totale est plus petite que celle de la saison 2010/2011, la dernière campagne chère. Que cette saison-ci le sera aussi est alors une certitude, d’autant plus que :

            - les tubercules sont plus petits cette année ce qui veut dire qu’une quantité plus grande de matières premières devra être mise en usine pour avoir la même quantité de produit fini

            - la capacité de l’industrie de transformation en Europe occidentale a encore augmentée depuis lors

            - la Grande-Bretagne aura un besoin d’importation très important.

Il y en a même qui n’excluent pas que pour la première fois dans l’histoire, les besoins de pommes de terre de la part de l’industrie de transformation dans l’UE-5 pourraient être supérieurs à la production !

Après la pluie tant attendue de la semaine passée, la mise en stockage sera lancée. L’offre sur le marché libre se réduit déjà et une fois que tout sera arraché, le producteur n’offrira pas facilement des nouvelles quantités. Que la cotation ‘Belgapom’ (qui reste fixée sur 15,00 €/100 kg déjà depuis 6 semaines) augmentera d’ici peu, n’est alors qu’une question de temps.

 

16-08-2012

Info du marché plus d'info moins d'infos

La nouvelle saison de pommes de terre continue à s’annoncer comme prometteuse. Selon les chiffres les plus récentes, la superficie de la UE-5 (Allemagne, Pays-Bas, Belgique, France, Royaume-Uni) s’est diminuée de 5,5 %, comparée à l’année passée. Pointe vers le bas est l’Allemagne avec une baisse de sa superficie de 8 %. Seul les producteurs français maintiennent plus ou moins leurs emblavements et ne plantaient que 2 % de moins.

Les dates de plantation tardives, les mauvaises conditions du sol, les températures (trop) froides et la manque de soleil jusqu’au début août et la qualité parfois médiocre des plants mèneront sans aucun doute à des rendements inférieurs aux dernières années. Comparé à 2011, l’UE-5 s’attend à une baisse de la production totale d’environ 11 %. Les diminutions par pays seraient comme suite :

Allemagne               :           - 10,5 %

Royaume-Uni           :           - 14,5 %

Pays-Bas                 :           - 7 %

Belgique                  :           - 15 %

France                     :           - 5 %

 

Ces chiffres contrastent avec l’Amérique du Nord où la superficie augmentait de 5,5 % et où la production totale semble devenir 8 % plus grande que l’année passée.

Le producteur de pommes de terre en Europe s’attend – à juste titre – à des prix au-dessus de la moyenne dans les 10 prochains mois. Le marché à terme où le contrat ‘avril 2013’  dépassait les 20 € cette semaine, réflète déjà les grandes attentes. Et le marché actuel des hâtives en profite également. Depuis le 27/07/2012, la cotation ‘Belgapom’ a gagnée presque 50 % en valeur (!) pour finir à 12,50 €/100 kg vendredi dernier.

 

19-06-2012

Info du marché plus d'info moins d'infos

Après la courte amélioration de début mai, c’est à nouveau la misère noire sur le marché de la pomme de terre. Le 15/06/2012, la cotation ‘Belgapom’ est retombée à 2,50 €/100 kg. Vu le grand restant des stocks et la pauvre demande, il ne faut pas trop compter sur une nouvelle hausse.

Par contre, la nouvelle saison est plus prometteuse. La superficie espagnole s’est diminuée de 4%, idem pour la Grande-Bretagne. En Belgique, on estime une baisse de la superficie de 6%. En Pologne, on parle d’une réduction de 7% ce qui aboutira à une production totale historiquement basse pour le pays. La France semble être le seul pays où la superficie reste stable.

En plus, les conditions de croissance n’ont pas été idéales jusqu’à présent : dates de plantation tardives, mauvaises conditions du sol, températures (trop) froides et peu de soleil à l’ouest et périodes de vagues de chaleur en Europe centrale et orientale … On peut oublier les rendements super pour la prochaine campagne.

 

15-05-2012

Info du marché plus d'info moins d'infos

Ces dernières semaines, le marché de la pomme de terre en Europe occidentale a été déterminée surtout par le temps. A cause d’un mois d’avril exceptionnellement froid et humide, la situation sur le marché a complètement changée : avec le froid, les champs déjà plantés changent peu ou pas et avec les grandes quantités de pluie, il n’est pas possible d’entrer dans les champs pour continuer le labour restant.

Tout cela signifie que l’industrie de transformation devra s’approvisionner un mois de plus avec la vieille récolte. En conséquence, le prix de la pomme de terre fritable a  bien monté récemment. Comparé à il y a un mois, la cotation ‘Belgapom’ a presque doublée et s’élevait à 4,50 €/100 kg le 11/05/2012.

Normalement, les plantations se terminent mi-mai. Mais fin de la semaine passée, il restait encore 40 % de la récolte principale à planter en Belgique ! Aussi dans le nord de la France et en Grande-Bretagne, les plantations ont des retards considérables. Le météo continue à prévoir un temps instable, il n’est alors pas exclu que le prix des vieilles continuera à monter.

11-04-2012

Info du marché plus d'info moins d'infos

Sur le marché européen de la pomme de terre, l’industrie et le marché de l’export ne montrent toujours aucun intérêt pour acheter des quantités supplémentaires. Comme nous avons prédit dans notre dernier info du marché, la cotation ‘Belgapom’ s’est stabilisée à 2,50 €/100 kg, un niveau de prix qui à notre avis sera maintenu dans les semaines à venir.

Avec le beau temps printanier, les plantations pour la nouvelle campagne se poursuivent à bonne vitesse, ce qui fait que la saison actuelle ne durera pas plus longtemps que normal.

Si les premières estimations de plantations de pommes de terre de consommation sont correctes, la saison prochaine promet d’être tout autre. Aux Pays-Bas et en Allemagne, on s’attend à une baisse de superficie de ± 4 %, en Espagne de 2 %. A l’Est du Royaume-Uni, une réduction des plantations de 5 à 8 % est prévue, ceci à cause des réserves d’eau actuellement limitées après l’hiver exceptionnellement sec.

 

21-03-2012

Info du marché plus d'info moins d'infos

Le marché européen de la pomme de terre reste gravement malade. Ni l’industrie, ni le marché de l’export a besoin d’acheter.

Contre toute attente, la vague de froid de février n’a pas créé une demande de l’Europe de l’Est. Encore pire : le temps printanier fait déjà commencer les travaux au champ pour la nouvelle campagne de pommes de terre ce qui veut dire que la saison actuelle ne durera pas plus longtemps que normal.

Notre crainte est alors devenue réalité : le prix de la pomme de terre a baissé encore un peu plus. Le 16/03/2012, la cotation ‘Belgapom’ ne s’élevait qu’à 2,75 €/100 kg. Pour ce vendredi, 23/03/2012, nous nous attendons à une cotation de 2,50 €/100 kg. Note positive : encore plus bas n’est presque pas possible.

 

29-02-2012

Info du marché plus d'info moins d'infos

Un mois a passé depuis notre dernier info et le marché européen de la pomme de terre restent stationnaire : calme calme calme. A cause de la manque quasi totale de demande de la part de l’industrie et du marché de l’export, la cotation ‘Belgapom’ est allée au-dessous des 4 €. Le 24/02/2012, elle ne s’élevait qu’à 3,75 €/100 kg.

Comme chaque année en février, les stocks en Belgique, en France et aux Pays-Bas ont été évalués. Comparé à février 2011, il y a nettement plus de pommes de terre encore en stock :

  • Pays-Bas :   + 10 %
  • Belgique :   + 20 % !!
  • France :   + 20 % !!

 
La quantité supplémentaire 2012 par rapport à 2011 pour les Pays-Bas, la France, l’Allemagne et la Belgique est estimée à une robuste 1.000.000 de tonnes. En Europe de l’Est et du Sud, des évaluations pareilles ne se font peu ou pas, mais les chiffres dans ces régions se trouvent sans doute sur la même ligne. Vu la combinaison de la superficie plus grande et le rendement plus élevé de 2011 et l’absence latente de demande, ces pourcentages sont loin d’être surprenants.

Et l’histoire devient encore plus inquiétante : la quantité supplémentaire 2012 par rapport à 2011 existe presque uniquement de pommes de terre libres, c’est-à-dire invendues.

Retour à la cotation : peut-elle baisser encore plus ? Nous disons sans réserve OUI !

31-01-2012

Info du marché plus d'info moins d'infos

Notre crainte que le marché de la pomme de terre continuerait à baisser, est devenue réalité. La cotation ‘Belgapom’ a baissée pour la 3ième semaine consécutive et s’élevait à 4,00 €/100 kg le 27/01/2012. Malgré le prix encore plus bas, le marché chante toujours la même chanson : pas de demande de la part de l’industrie qui s’approvisionne avec ses contrats et pas de demande sur l’export.

La vague de froid de cette semaine mène à une stabilisation du marché et – peut-être – à court terme à une meilleure demande. Mais il nous semble très douteux si elle va également mener à une amélioration du prix.

17-01-2012

Info du marché plus d'info moins d'infos

Le marché de la pomme de terre en Europe occidentale restent invariablement calme. L’industrie continue à s’approvisionner avec leurs contrats et n’est quasiment pas acheteur de pommes de terre en libre. Sur le marché de l’export, les transactions sont également très peu nombreuses. Avec tous les infos que nous obtenons en tant qu’en exportateur, nous commençons à nous demander vraiment si au fait, le volume des exportations augmentera encore plus tard dans la saison.

Après la hausse des prix de décembre (qui s’est réalisée malgré la manque de demande), le marché tend à se stabiliser. La cotation ‘Belgapom’ baissait de 0,25 € et s’élève à 4,75 €/100 kg le 13/01/2012. Sans une amélioration de la demande, il n’est pas exclu que cette baisse se poursuit. Seul la bonne qualité sur le marché du frais pourra alors maintenir son prix.